Dicembre 8, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Mecenati francesi e italiani si appellano a Macron e Draghi per «annunciare misure impopolari»

I presidenti delle organizzazioni patronali francesi Medef et italienne Confindustria ont applé Martedì Emmanuel Macron et Mario Draghi à «annoncer des mesures impopulaires» pour preparer l’opinion publique à une «couture completa» du gaz russe et une hausse des prix qui en résulterrait.

«Il est évident qu’on n’aura plus de gaz russe d’ici la fin de l’année, soit par (notre) choix, soit par choix des Russes», ha affermato lo chef du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, lors d’une conférence de presse à Paris con il suo omologo italiano dans le cadre du 4e Forum économique franco-italien. «Il faudra encaisser une hausse» des prix de l’énergie pour les consommateurs, at-il fait valoir, exhortant le gouvernement français à «annoncer des mesures impopulaires» au plus vite. Secondo il patron di Medef, il presidente Emmanuel Macron doit «dire la vérité à nos concitoyens” e “faire le choix du producteur avant de faire celui du consommateur».

«Et si on doit couper le gaz à des industriels, il faut le préparer en amont», il bis ha lanciato Geoffroy Roux de Bézieux face à la presse réunion à l’Ambassade d’Italie. Le patron de la première organizzazione patronale française a également appélé à «ne pas sous-stima l’impact que peuvent avoir les citoyens et les entreprises en termes de sobriété», sottolineando que «Abbassare la temperatura da 20°C a 19°C dans les bureaux des entreprises, c’est diminuer de 7% (leur) consommation energetico». Anche il suo omologo italiano, Carlo Bonomi, ha esortato i leader politici a «l’operaio delle scelte difficili» versare «trouver des solutions concrètes aux problèmes que nous devons affronter».

READ  Tokyo 2020. Atletica: Jacobs italiano dal Texas - Tokyo 2020

«Su peut envisager une coupure complète» des livraisons de gaz russe, a mis en garde le patron de Confindustria. Avant d’agouter: «Nous devons reagir rapidement», tout en admettant que «les réponse (à apporter) n’était pas facilis car les problèmes ne l’était pas». Tra le soluzioni considerate, Carlo Bonomi indicava che «degli sforzi supplementari del mondo industriale» devrait être faits et que l’Union européenne devrait «guarda verso la Méditerranée» pour s’approvisionner en gaz, malgré «la competizione della Turchia» dans la regione et «la presenza della Cina». «Anche Le nucléaire giocherà un ruolo fondamentale», stima at-il bis.


VOIR AUSSI – Prix du gaz: «Il n’y aura evidentemente pas de facture différenciée entre les Français», annonce Bruno Le Maire