Dicembre 3, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

L’Italiano Francesco Bagnaia tout près d’un premier sacre en MotoGP

L’Italiano Francesco « Pecco » Bagnaia (Ducati) décrochera-t-il, dimanche 23 ottobre sul circuito di Sepang, in Malaisie, in prima gara in MotoGP, la categoria reine de la vitesse ? Un tel scénario est possible puisque l’Italien possiede 14 points d’avance sur le Français Fabio Quartararo (Yamaha), tenant du titre, 27 sur l’Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia) et 42 sur l’Italien Enea Bastianini (Gresini).

Les trois rivaux de Bagnaia s’efforcerent encore de croire au title, mais la dynamique des dernières corsi est clairement en faveur du Turinois. Ce dernier vient d’engranger 52 points en quatre Grands Prix, quand le Français en a marque seulement 8. O il ne reste que deux course à disputer, qui peuvent rapporter au massimo 50 punti (une victoire procure 25 punti).

Pour être sacré, il suffirait donc à Bagnaia de s’assure d’avoir 25 points d’avance sur le deuxième au classement général à l’issue du Grand Prix de Malaisie. Par esempio, s’il gagne et que Quartararo ne monte pas sur le podium, l’Italien sera sacré avant même le dernier rendez-vous de la saison, à Valence, le 6 novembre. Même en cas d’égalité de points avec l’un de ses rivaux à l’issue de la dernière course, l’Italien serait couronné grâce à un plus grand nombre de victoires (6, contre 4 pour Bastianini, 3 pour Quartararo et 1 pour Espargaro) et de podiums.

Leggi anche: MotoGP : Quartararo chute en Australie et cède la première place du Championship à l’Italien Bagnaia

La chute de Fabio Quartararo et son abandon au Grand Prix d’Australie, le 16 octobre, a sans doute constitut le tournant de la saison, même si Bagnaia n’a pu faire mieux que troisième ce jour-là. Avec ses Courbes Rapides, il circuito di Phillip Island rappresenta il dernier traccia potenzialmente favorevole aux Yamaha, qui pâtissent d’un deficit de vitesse de pointe face aux Ducati. Il circuito di Sepang, avec ses deux grandes lignes droites qui s’enchaînent et ses deux épingles, vantaggio les huit pilotes équipées du puissant moteur de l’écurie de Bologne.

READ  Tabaccaio italiano ruba 500.000 euro di gratta e vinci successful

Qualifiche valutate

« Sur ce circuito, les Ducati seront difficilis à battre car elles réaccélérent plus fort que les Yamaha. Il corso sera complicie pour Fabio. Pour lui, ces deux grandes lignes droites, c’est comme se prendre deux coups de massue à chaque tour! »conferma Régis Laconi, vainqueur du Grand Prix de Valence en 1999. Un constat partagé par Olivier Jacque, champion du monde en 250 cm3 en 2000, qui ajoute : « Le départ sera très importanti, macchina Fabio aura beaucoup de mal à doubler sur ce circuito. » Une fois de plus, l’issue de la course de dimanche pourrait donc se jouer dès les premières seconds. Dans ce contexte, la configurazione inédite de la grille de départ dimanche risque d’être lourde de conséquences.

Si l’Italiano Enea Bastianini partira en première ligne derrière l’espagnol Jorge Martin, les trois leader du classiment du campionato du monde ont raté leur séance de qualifiche et partiront en milieu de gridle, ce qui n’était encore jamais arrivé cette saison. Bagnaia s’élancera de la neuvième place, devant Espargaro (10e) e Quartararo (12e). Signe d’une grande febrilité à l’approche du dénouement de la saison, ces trois pilotes sont tombé lors des qualifiches. « El Diablo » souffre d’une légère frattura à una falange, mais cette trauma ne devrait pas trop le handicaper pour la course.

Même si son tracé n’est pas favorevoli à sa machine, le Français dit appreciaire le circuit de Sepang. Il y avait décroché la pole en 2019, pour sa première saison en MotoGP, quand il courrait pour Petronas, l’écurie satellite de Yamaha. Cette année-là, il avait fini septième de la course, qui avait été rêtre par l’espagnol Maverick Viñales su une moto d’usine Yamaha. « Pecco » Bagnaia n’avait pu faire mieux que douzième sur une Ducati Pramac.

READ  Le XI italien de légende di Vito Mannone

En 2020 et en 2021, les pilotes n’avaient pas fait le voyage jusqu’à Sepang puisque le Grand Prix de Malaisie avait été cancellato en raison de la pandemie de Covid-19. Une météo capricieuse pourrait-elle, cette fois-ci, venir troubler le dénouement de la saison? Ce scénario ne peut être écarté : vendredi, des trombes d’eau sont tombées sur le circuit de Sepang, alors que la pluie n’était pas attendue avant samedi.

Leggi anche: In MotoGP, Fabio Quartararo dovrà lottare per difendere la sua corona contro l’armata italiana