Dicembre 3, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

les expert contredisent le gouvernement italien – EURACTIV.fr

Les bateaux affrétés par des ONG en Méditerranée ne peuvent en aucun cas être refoulés dans les eaux internationales, ont dichiarate des expert en migration à EURACTIV, dementant la line du gouvernement italien.

The nouveau gouvernement italien de Giorgia Meloni impêche les migranti de débarquer des navires des ONGs — reproduisant les tactics utilisés par Matteo Salvini, alors minister de l’Intérieur, en 2018 — all en authorisant le débarquement choisi des personnes consideraés comme «Vulnerabile» per le autorità italiane.

Bien que les femmes, les enfants et les personnes presentant des problèmes médicaux aient été autorisés à débarquer, la présence d’autre personnes à board a provocé des tensions. Les navires richiedono le débarquement immédiate de ces personnes, car Certaines ont entamé une grève de la faim et d’autres ont saute des bateaux dans l’eau en désespoir de cause.

La semaine dernière, quatre bateaux che trasporta près de 1 000 migranti sont arrivés le long des côtes italiennes. Il ministro dell’Interno italiano, Matteo Piantedosi, ha dichiarato: « Il mio ritorno è andato in giro per le acque territoriali e l’Etat du pavillon doit les prendre en charge. »

Queste navi di soccorso appartengono a ONG private e la bandiera nazionale esposta sulla nave rappresenta il paese in cui sono ufficialmente registrate, sebbene operino nel Mar Mediterraneo, e non rappresentino il loro paese di origine.

De fait, l’argument de M. Piantedosi est contesté par les agences des Nations unies ainsi que par des expert en migration et droits humains.

Une fois que les navires entrent dans les eaux italiennes, tout retour dans les eaux internationales “equivaudrait à une expulsion collettivo”ha affermato Judith Sunderland di Human Rights Watch à EURACTIV.

READ  L'Italien Juan Ignacio Brex presenta XV de France

M. Piantedosi a declaré lors d’une conférence de presse vendredi (4 novembre) che il paese non ha la bandiera o la nave per assicurare i migranti è responsabile del loro trasferimento in questi paesi — ma tous ne partagent pas cet avis.

« Malgré les affermations du gouvernement italien selon les les États du pavillon des navires des ONG dovrebbe essere responsabile dei migranti naufragés, tant quils se traunten en mer italienne, ils sont soumis à la competence italienne »a declaré à EURACTIV Francesco Negozio, PhD et expert de l’ONU.

« En vertu du droit marittimo, un savetage prend fin lorsque toutes les personnes secourues sont débarquées dans un lieu sûr », una indicata Mme Judith Sunderland. Elle a précis qu’un partial débarquement ne serait pas qualificato de mission terminée.

Cette dernière remet également en cause les évaluations de vulnérabilité et la durée de présence des migranti sur le bateau : « Un navire n’est pas un lieu sûr, sauf pour une très shorte periode, ecc. at-elle poursuivi.

Une relocation inesperée

Alors que le gouvernement italien reste sur ses position, l’attention internationale s’accroît et des appels sont lânzé pour que les migranti soient soient relocalisés dans d’autres États de l’UE.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a declarée vendredi (4 novembre) à BFMTV que « si ce bateau [Ocean Viking] est accueille, nous accueillerons une partie des migranti, des femmes et des enfants, pour que l’Italie n’ait pas le seul fardeau de cette arrivey de migranti ».

La semaine dernière, l’ambassadeur de Norvège à Rome, Johan Vibe, a declarée à Reuters qu’il n’y avait « Aucune responsabilité en vertu des conventions relative aux droits de l’homme ou du droit de la mer pour les personnes embarquées à bord de navires privés o d’ONG battant pavillon norvégien en Méditerranée ».

L’Ocean Viking et le Geo Barents figurent parmi les bateaux de savetage hanno coinvolto dans l’affaire et sont tous deux enregistres en Norvège.

READ  Methods, il concept store italiano arriva a Parigi

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a félicité la nouvelle Première ministre italienne Giorgia Meloni dimanche (6 novembre) su Twitter per i tuoi protetti « Frontiere dell’Europa ».

Il dirigente hongrois n’a toutefois pas réponse à la demande de relocation de Mme Meloni.

Au moment où M. Salvini a décidé d’empêcher les bateaux de débarquer il ya quatre ans, “Un petit nombre d’États membres de l’UE ont négocié bateau par bateau la relocation des migranti secours”ha spiegato a EURACTIV Lucas Rasche, esperto di migrazione al Centre Jacques Delors.

« Tuttavia, cela s’est avéré très inefficace, puisque seulement 4 % du nombre total d’arrivées ont, en fait, été trasferito da l’Italie vers d’autres pays de l’UE »ha aggiunto at-il.

En effet, selon le ricerche de l’Institut italien d’études politiques Internationales (ISPI), moins de 2 % des migranti arrivés entre ottobre 2019 et maggio 2021 ont été relocalisés dans d’autres pays de l’UE, alors que les arrivés continuaient d’augmenter.

L’UE e la comunità internazionale

La relocalisation est l’un des point les plus délicats du Pacte sur la migration et l’asile, l’un des plus importanti testi legislativi de l’UE sur la migration, actuellement en cours de négotiation. Ce testo deviato, selon le istituzioni europeeêtre apprové avant les électroniques européennes de 2024.

La Commissione europea a salve «le débarquement de personnes vulnerabili», ma ha dichiarato di non essere «responsabile dell’operazione» et una que sottolineata « les États membres ont le devoir de sauver des vies et de s’assure qu’ils assument leurs obligation légales ».

Les agency des Nations unies, l’Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) e l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont toutefois adopto une position beaucoup plus ferme, appelant à un débarquement immédiate mardi (8 novembre) .

READ  Un villaggio italiano ha creato il suo sole!

Passa una prima

En 2018, M. Salvini avait déjà bloqué le débarquement de migranti de divers navires de secours. Il bagno è stato pubblicato nell’aprile 2021, accusato di aver ricevuto e rifiutato di rifiutare la domanda di lavoro per l’ONG espagnole Open Arms a Lampedusa nel 2019.

« M. Salvini a regulare rifiutato aux navires des ONG ayant à leur bord des migranti secours en mer d’entrer dans les ports italiens et s’est servi de ces crisi create de manière artificiale pour les sentiments anti-immigrazione sein de l’elettorato italiano »un dichiarato M. Rasche.

Le procès est toujours en cours alors que M. Salvini est actuellement vice-premier ministre et ministre des Infrastructures.