Febbraio 6, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Le Mondial vu d’Italie : Mais au fait, les Italiens supportent qui ?

En Italie, il ya des choses sacrées. La recette de la carbonara, par exemple, et inutile de vous préciser qu’elle ne comprend ni crème, ni lardons. Encore les milles façons de guarnire una pizza, mais certamente pas avec de l’ananas et autres fantasys presque blasphématoires. Sans parler de la longueur du café, ristretto, toujours. Côté piede, même topo. Chaque tifoso a son club de cœur, evidentemente, mais toujours une place dedans pour la Nazionale. Il suffit de voir, et vous le savez, comment chaque Italien s’époumone au moment de chanter le traditionalnel “Fratelli d’Italia”.

Pour nous, originaires de la Botte, il n’y a pas plus bel hymne au monde. Oui mais voilà, le chanter à un Mondial n’est plus permis. Après 2018, 2022. Merci les gars. La dernière fois, c’était en 2014, quand même… Alors comment faire quand sa selection n’est pas qualifique à une Coupe du Monde ? En trouver – provvisoriamente – une autre, oui. Les Italians en auraitan presque l’habitude. La première fois, la thèse de l’accident de parcours pouvaite tenir la route. In Russia, non è stato possibile scegliere di scegliere la peine de prêter leur cœur à una selezione. Ma après la deuxième, le fusil a changé d’épaule. Eux aussi voulaient participle à la fête, même par procuration. Il ne restait donc plus qu’à trouver quel pays “supporter” au Qatar. Comme un prêt d’un mois sans option d’achat.

Coppa del mondo

“On a plein d’idées pour réduire son influence” : Mbappé dans le viseur danois

25/11/2022 À 18:24

L’argentino, Maradona…

Face à ce dilemma cruciale pour n’importe quel tifoso, c’est la société italienne IZI qui a décidé d’aller au front. Et de poser LA question fatidique : “Quelle sélection allez-vous supporter durant la Coupe du monde 2022 ?“. Le tout aupres de 1037 personnes declarant suivre le football et résidant en Italie.

En tête, et plutôt widement, l’Argentine de Lionel Messi, qui joue sa qualification en huitièmes de finale ce mercredi face à la Pologne (20h00). Elle atteint ainsi pas moins de 22,4% des préférences. Alors comment explicier ce plébiscite ? “Cela remonte aux années 90 et à l’époque de Maradonarisponde il giornalista del Corriere dello Sport Antonio Vitiello. C’est surtout le cas pour le sud de l’Italie. Per esempio, à Naples, tout le monde supporte l’Albiceleste en raison de l’amour pour Diego.” Les récentes commémorations pour les deux ans de sa disparition vont dans ce sens. Dans la ville de Vésuve, personne n’a oublié El Pibe de Oro.

READ  Italia - Inghilterra (1-1) / Mancini: "Gli italiani meritano questa incoronazione" - Euro 2020 calcio

Pour l’Argentine, disons que l’influence de Maradona est toujours present surtout dans le sud de la Campanietémoigne le giornalista Alfonso Avagliano, qui suit de près la Salernitana, l’autre club de la région après Naples. Inoltre, l’Argentine vit le football avec une passion similaire à l’Italie et reste une terre où beaucoup de personnes ont des origines italiennes, des petits-enfants aux arrières petits-enfants d’immigrés. Je pense que cette sympathie dérive de tout ça.”

Le portrait de Maradona, à Napoli

Credito: Getty Images

L’Italie et l’Argentine sont d’ailleurs souvent qualifiques de deux nation “cousines” où l’on parle la même langue : celle du football. “Un Argentin, c’est un Italien qui parle espagnol“, aimait raconter l’écrivain locale Jorge Luis Borges. “On suit l’Argentine avec affettività et attenzione, pas encore avec une grande passionetémoigne Mirko, tifoso napolitain et habitant de la ville. Peut-être que cela va grandir au fil de la competition… On a plus la tête au Napoli (1er du championship) et la reprise en janvier, en espérant ne pas avoir trop de blessés. S’il y avait l’Italie et l’Argentine au Mondial? Je pense que ce serait du 70-30.”

Il perseguimento. “Ceux qui supportent l’Albiceleste sono convinti che le système italien ne veut pas faire gagner le Napoli. C’est donc un choix anti-système assez fort. En mars prochain, il y aura un Italie-Angleterre ici valid pour les qualifiche de l’Euro 2024. Si le Napoli est arbitré de manière juste d’ici là, il y aura beaucoup de passion. Mais si le club se fait voler, ce sera un match très difficile pour la Nazionale. En cas de victoire du scudetto, ce sera du 80-20 en faveur de la Nazionale Mais si on le perd, cela pourrait être du 60-40, au minimum.”

Et la France dans tout ça?

Derrière l’Albiceleste, l’Espagne (2eme, 14,7%) di Luis Enrique et le Brésil (3eme, 8%) di Tite. Pour trouver les Bleus de Didier Deschamps, il faut descendre à la sixième position (3,8%), derrière l’Angleterre (5,9%) et le Portugal (4%). Pas top, mais pas mal non plus quand on connaît la rivaly historique entre les deux sélections. Dal 1982 al 1998, dal 2000 al 2006. Et tant d’autres. Au final, le Français est toujours le premier à chambrer son “cugino” transalpin, qui vient de manquer deux Coupes du monde de suite. Inévitable mais bon enfant.

La France a même ha guadagnato popolarità grazie al bel coup de ses joueurs militant in Serie Asfumatura Antonio Vitiello, di base a Milano. Les supporters de l’AC Milan supportent les Bleus car il ya Théo Hernandez et Olivier Giroud, ceux de la Juve riguardont de près Adrien Rabiot.” Pour mieux comprendre, il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux pour lire les message euphoriques des supporters milanais après le double de leur attaquant face à l’Australie lors du premier match. Des Italiens qui célèbrent les buts des Français, qui l’eût cru ?

La Francia è di fatto la prima nazione straniera rappresentata nel campionato italiano con 32 giocatori, davanti a Brasile (23) e Argentina (21). “Pour moi, plus que la nation, les Italiens supportent les joueurs qui jouent dans leur club, Stima Antonio Vitiello. Après, il faut dire que la France joue un beau football et reste très forte. En toute objectivité, elle mérite d’avancer dans ce Mondial.” Tout comme certains supporters et observateurs français en 2021 lorsque l’Italie a rêtre l’Euro, on sait aussi reconnaisance, dans la Botte, le mérite de l’adversaire quand il gagne.

Inutile se mentir: il fatto che i due paesi non soient pas affrontés in una grande competizione depuis 2012 favorise clairement ce processus de paix… à durée déterminée. “On continue de supporter contre la France, à Naples et comme plus ou moins partout en Italie“, prévient Mirko. Au final, dans ce sondage national, les Italiens declarant ne supporter aucune équipe durant ce Mondial sont quand même nombreux (20,1%). Comme la “Mamma” reste la “Mamma”, la Nazionale reste la Nazionale .

La classifica delle squadre “supportate” dagli italiani:

  • 1) Argentina : 22,4%
  • 2) Spagna : 14,7%
  • 3) Brasile : 8%
  • 4) Inghilterra : 5,9%
  • 5) Portogallo : 4%
  • 6) Francia : 3,8%
  • 7) Germania : 3,6%
  • 8) Belgio : 2,6%
  • 9) Croazia : 2%
  • 10) Giappone : 2%

Altre squadre: 5,7%

Aucune équipe : 20,1%

Olivier Giroud lors de la Coupe du monde 2022

Credito: Getty Images

Coppa del mondo

L’argentino ha eliminato samedi si…

22/11/2022 À 17:57

Coppa del mondo

Messi, un début d’entrainment dans son coin

19/11/2022 À 17:09