Dicembre 3, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

le monde culturel italien en émoi dopo la vittoria di Giorgia Meloni

Nombre d’artistes italiens ont reagi sur les réseaux sociaux sur la victoire de la droite conservatrice en Italie. VINCENZO PINTO/AFP

Entre appel à la résistance, hébétude et humor, les artistes de la péninsule, toutes générations confondues, se sont éclairage sur l’arrivée au pouvoir de la droite emmenée par le parti Frères d’Italie.

Giorgia Meloni à la tête du gouvernement, une victoire bien amère pour les artistes italiens. Portée par le parti néofasciste Fratelli d’Italia, la droite conservatrice s’apprête à prendre les rênes du pays et bouleverse le monde culturel. Sur les réseaux sociaux, chanteurs, acteurs, musiciens toutes générations confondues ont largemente éclairage leur désarroi, dès lendemain du vote.

«La democrazia, c’est comme ça. Bravo à ceux qui vont maintenant devoir diriger le pays dans un moment aussi drammatico», scritto su Twitter l’acteur et réalisateur Alessandro Gassmann, le fils du légendaire Vittorio.

L’acteur n’a pas manqué de citer le jour même du scrutin una frase de l’antifasciste et ancien président de la République Sandro Pertini: «A la plus parfaite des dictatorships, je préférais toujours la plus imperfecta des démocraties», accompagnato da commento: «Buon voto!»

Invité spécial du spettacolo entitle Stefano! mis en scène à l’Auditorium Parco della Musica «Ennio Morricone» a Roma, l’humoriste et animatore radiofonico Rosario Fiorello, s’est montré plus ironique. «Aujourd’hui est un jour speciale. Êtes-vous allé elettore? Êtes-vous heureux de changer le destin de ce pays? Je ne veux pas faire de satire, car ce n’est pas la bonne soirée. Mais il faut dire quelque ha scelto. À partir de domani, tout change. Mais n’avez-vous pas entendu toutes les promesses qu’ils nous ont faites? À partir de demain, il n’y aura plus de tasse. À partir de demain, ils paieront aussi vos factures d’électricité…», relaie le quotidien La Repubblica.

Une autre humoriste, l’irrévérencieuse Luciana Littizzetto, y est également allée de son humor: « Indécis entre changement de saison ou changement de pays », ha scritto at-elle su Instagram.

READ  Lo stilista italiano Nino Cerruti è sui dadi

Plus sérieuse, la giovane compositrice et interprete Francesca Michielin, lauree en 2011 du télécrochet Il fattore X et rappresentante de l’Italie à l’Eurovision en 2016, appelle tout bonnement et simplement à la résistance: «Inizia Aujourd’hui la résistance. Buon giorno a noi», at-elle pubblicato su Twitter.

«Quelle angoisse», lance désenchantée la jeune Chiara Galiazzo, plus connue par son prénom, autre gagnante du télécrochet nel 2012.

«Aujourd’hui est un jour triste pour mon pays», a enchéri tout aussi dépité le leader Damiano David du groupe Maneskin, conquistatore controverso de l’Eurovision 2021, qui s’est éclairage en inglese su Instagram.

Dans une vein plus humoristique, le pianiste composerur et chef d’orchestre Nicola Piovani a publié une image trée du film de Nanni Moretti aprile dans laquelle l’acteur engagé à gauche allume son premier joint le soir du 28 mars 1994, à l’annonce de la victoire de Berlusconi.

Sabrina Ferilli, l’attrice nomentalmente de La Grande Bellezza Firmato Paolo Sorrentino, emploie elle aussi l’ironie pour exprimer son dépit sur Instagram. L’attrice romana di 58 anni, au profil comptant près d’un million d’abonnements, a partagé l’une des images les plus en vue de la toile: la photo d’un affichage de train sur lequel on peut lire «Il viaggio in treno à l’heure», accompagnato dal commento «Nouvelle ère». Un cliché rappelant avec raillerie le mythe populaire selon lequel sous le fascisme il y avait aussi de «Bonnes sceglie», commento les médias italiens, à l’instar de l’efficacia delle infrastrutture italiane.

Toujours sur Instagram, le chanteur romantique devenu un classique de la varieté transalpine Eros Ramazzotti, a relayé le lapidaire et trenchant message signé anonyme : «Nous sommes exactement ce que nous méritons».

READ  "Dio italiano": rivista transpulpina in estasi dopo la qualificazione nazionale

VOIR AUSSI – Meloni: ce qui attend les italiens