Febbraio 6, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Le festival franco-italien Girogirocorto a Roma

Les 16, 17 et 20 décembre, le festival de courts métrages Girogirocorto revient dans la capitale pour une sixième edition. In programma proiezioni di film (più in francese) e incontri con i registi.

Né en 2016 à Rome, le festival Girogirocorto présente cette année quinze court-métrages sélectionnées parmi plus de deux cents, sourcent du monde entier. Iniziato da Matteo Bonanni e Gianlorenzo Lombardi, questo progetto a toujours eu per offrire al pubblico una selezione internazionale di tendenze attuali del cinema.

Girogirocorto è un festival che rappresenta ed en valeurs tutti i generi e stili di short-métrage, tant que ceux-ci rispettont une certaine qualité, et osservent l’amour et l’intérêt pour le cinéma. Le Festival se veut un véhicule pour des message importantes, accogliendo e sostenendo giovani autori che parlano di temi caldi, o che semplicemente vogliono esprimere e trasmettere la loro visione del mondo attraverso il cinema.
« Au Girogirocorto, le court-métrage n’est pas un semplice esercizio di stile. Il donne au contraire naissance à de véritables bijoux, à l’image des “films à sketches” Italians des années 70, où parecchi réalisateurs misero in scena differenti short-métrages qui était ensuit montés ensemble per creare un film completo. […] Girogirocorto ssère in questa tradizione et souhaite rendre hommage aux jeunes réalisateurs, tout en favorsant le dialog entre eux, le public et les professional de l’industrie du cinéma »afferma Gianlorenzo Lombardi à la redaction.

De l’Institut français Centre Saint Louis au Cinéma Troisi a Roma

Après avoir collaboré avec la librairie historique Altroquando, l’Institut Français de Rome (depuis 2017), les Arènes de Montmartre à Paris, le festival Girogirocorto collaboréte cette année pour la première fois avec le Cinéma Troisi, lieu où se dérollera la dernière soirée de proiezione ainsi que la remise des prix. Toutes les autres proiezioni auront lieu au Centre Saint Louis.

GiroGiroCorto 2022 : Le Program des projections des court métrages

Le Centre Saint-Louis inaugura la prima serata del festival venerdì 16 dicembre alle 19:30 con la proiezione di huit court-métrages.
Scrivimi quando torni a casa xx de Niklas Bauer (Germania – 11′)
Una notte, une femme entre dans la voiture d’un inconnu, de façon casual et spontanée. Ma comincia rapidamente a percepire la situazione pericolosa in cui potrebbe trovarsi.
Tigre par Péter Hajmási (Hongrie – 16′)
Un detective d’età moyen qui essaie d’écapar à la réalité. Son mariage e son travail semblent être une impasse sans issue, mais la mort d’une jeune Chinoise pourrait être la clé de sa cage.
Kamikaze di Paul Gabriel Cornacchia (Italia – 15′)
Matteo est un jeune homme qui jongle entre le rêve de sovenir à ses besoins grace à sa musique et la recherche d’un “vrai” travail. Après un énième entretien difficile dans un supermarket, son groupe gagne de manière inaspettato un concorso di musica. Matteo est à la croisée des chemins : continuer à jouer et croire en son rêve ou réponder à l’appel du supermarket.
Camerieri di Adriano Giotti (Italia – 9′)
Devant un restaurant fermé, tre serveurs d’une quarantaine d’années. Le restaurant est fermé depuis une semaine, mais ils n’ont pas été payés depuis des mois et ne peuvent plus attendre. Le propriété leur a donné rendez-vous pour payer une partie, mais il est en retard.
Talponi di Vanja Victor Kabir Tognola (Svizzera – 15′)
Anna, Francesco et Giorgio, huit ans, n’ont pas les moyens de s’offrir des vacances de luxe. La pressione sociale les pousse à se cacher chez eux et à simuler des vacances aux Bahamas pubblicando photoshoppings sur les réseaus sociaux. Il diluvio di mi piace/commentatori alimenta un poussée di dopamina che dévore tout.
Memorie di attraversamento di Alberto Segre (Francia – 21′)
Diana Dumitrescu, championne de gymnastics roumaine, a été formò pour passer les épreuves les plus difficiles et réussir les figures les plus dangereuses.
La Notte brucia per Angelica Gallo (Italia – 15′)
Massimo et ses amis, agês d’une vingtaine d’années, sont des garçons de petite ville qui passent leurs journées à se shooter. À la tombée de la nuit, ils rôdent dans les discothèques comme des proies, dévalisant les gens à coups de spray au poivre. Ce qui les pousse, c’est la soif d’adrénaline et d’argent facile, mais aussi le besoin de se faire remarquer, de compter pour quelque chose dans un monde où ils n’ont aucune importanza.
L’Heritage de Matthieu Haag (Francia – 17′)
Beirut, ottobre 2020. Zeina è tornata nel quartiere di Karantina a Beirut per la prima volta che è stata chiusa. Son père y possese un appartement familial et lui fait visiter… In attesa di ce temps, d’autres Libanais racontent leur histoire…

READ  Villefranche-de-Rouergue. Shaun: allenatore sportivo e internazionale italiano al XIII

Martedì 20 dicembreil Cinéma Troisi ospiterà la cerimonia di chiusura del festival alle 19:50 con la proiezione di sette nuovi cortometraggi e l’assegnazione del premio per il miglior cortometraggio, il miglior regista e la menzione d’onore, alle 21:30.
EUROPA ’52 di Andrea Viggiano (Italia – 14′)
Nel 2052, au milieu de la nuit, un poliziotto arresta une voiture avec une famille issue de la classe moyenne à l’intérieur. Il utilizzare des tons violentes. Alors que tout semble résolu, il poliziotto rivela la follia della società in cui vivono.
L’Âge d’Or d’Adrien Royer (Svizzera – 11′)
Deux petits enfants jouent parmi gli edifici délabrés d’un terreno abbandonato et se laissent emporter par leur negligence.
Piloti di Andrea Russo (Italia – 13′)
Un ordinaire pacco consegnato da un cavaliere si trasforma in un pezzo première à convinzione dans une affaire de meurtre. Un an après, les protagonistes raccontano les événements de cette nuit-là. À travers trois témoignages, nous retraçons les événements entourant la découverte du colis, en plongeant dans le mystère qui entoure le travail des cavaliers.
La piccola Berlino di Kate McMullen (Francia – 14′)
Lorsque le rideau de fer coupé son petit village allemand en deux, le taureau Peter est séparé de ses 36 vaches. Basato su una storia vera, raccontata da Christoph Waltz.
La Porte de Pierre H.Ollier (Francia – 14′)
La curiosité grandit lorsque deux femmes sont chargees d’appuyer sur un bouton qui mène à un endroit mystérieux. Les gens entrent mais ne sortent jamais. Qu’y at-il derrière cette porte? D’une part, l’inconnu ne les angoisse pas le moins du monde. Pour l’autre, la réponse doit être connue, malgré tous les risques. Auriez-vous le coraggio de franchir la Porte?
Giovanni e la bicicletta di Gianpaolo Pupillo (Italia – 6′)
Tino a dix minutes pour se rendre au travail et ne pas se faire renvoyer, mais le plus grand ostacolo qu’il trouvera sur son chemin est lui-même.
Sweetie Pie di Alexandra Naoum (Francia – 23′)
Laura a du mal à gérer sa rabbia in attesa di detenzione. In prova per un giorno, lei è conconone alla realtà complessa di sua figlia che si occupa di nuovo di sua madre immatura.

READ  Fianzo inizia a rappare in Italia

Rencontre avec les réalisateurs

La soirée du samedi 17 décembre au Centre Saint-Louis, est quant à elle dedicata à la rencontre avec deux réalisateurs.
A 19h00, après la projection de son court-métrage Progetto Panico (12′), incontro con la réalisatrice Paola Rendi. Après un diplôme en droit et une expérience professionnelle au sein de certaines ONG, elle s interes au cinéma et à l’animation, écrivant et réalisant short métrages, dont La Madonna della fruttacandidato al «David di Donatello» du meilleur short métrage.
Nel 2010, elle fait ses débuts au cinéma avec In Paradiso, presentato nella sezione italiana «Controcampo» del 67e Festival international du film de Venise. Il film ha ricevuto quattro nomination al « David di Donatello » (meilleur premier réalisateur, meilleurs effets spéciaux, meilleurs decor et meilleure musique), una nomination al Golden Globe, et a également prêt le prix du meilleur long métrage à l’Est Film Festival et al festival Bimbi Belli.

Alle 21:00, incontro con il réalisateur Sidney Sibilia, preceduto dalla proiezione del son short-métrage Io si, tu no (12′).
Sydney Sibilia ha iniziato a realizzare cortometraggi con il suo amico Fabio Ferro nella loro città natale, Salerno.
Nel 2014, ha fondato la société de production Groenlandia con Matteo Rovere. Avec Valerio Attanasio, il écrit le scenario de son premier long métrage Smetto quando voglio. Le film, produit par Fandango de Domenico Procacci, par Ascent Film d’Andrea Paris, Matteo Rovere et par Rai Cinema, est sorti en salles en février 2014, connaissant un succès surprenant.
Le film a été projeté dans des festivals nationalaux et internationaux, recueilant 12 nominations aux David di Donatello Awards 2014 et remportant de nombreux prix, dont le ruban d’argent du meilleur producer et le Ciak d’Oro à Sydney Sibilia en tanto que révelation de l’année.
Nel 2015, l’annonce que “Smetto Quando Voglio” deviendra una saga et passe un an et demi à écrire les scénarios des deux prochain chapitres con Francesca Manieri et Luigi Di Capua (Les Pilules), qui seront tournés courant 2016.

READ  Rachat dans le monde du podcast italiano : Chora Media achète Will

Lola Descamps