Febbraio 8, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

La relocalisation desmigrants «ne fonctionne pas», selon un haut fonctionnaire du ministère italien de l’Intérieur – EURACTIV.fr

Il meccanismo di rilocalizzazione non funziona ed è inappropriato, selon le sous-secrétaire d’État italien aux Affaires intérieures, che fa appello alla creazione di centri di ridistribuzione nei paesi a pagamento e non lascia entrare ciò che « les personnes qui ont le droit d’entrer en Europe ».

Le méchanisme qui prévoite l’arrivée desmigrants en Italie et leur redistribution éléctaire vers d’autres pays européens fait de l’Italie et des pays bordant la Méditerranée una targa tournante, sur laquelle tout le monde entre et personne ne sort. C’est ce qu’afferme le sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Nicola Molteni, in un entretien accordé à Euractiv Italie.

«C’est ce que la France voudrait, et cela risque d’être un facteur d’attraction d’une nouvelle immigration»ha aggiunto, rejetant le Pacte européen sur la migration et l’asile proposé par la Commission, qui « tel qu’il est strutturato ne convient pas » all’Italia.

La soluzione, selon M. Molteni, du parti d’extrême droite Lega, consiste à créer des points d’accueil (hotspot) sûrs directement dans des pays tiers, tels que la Lybye et la Tunisie, où les demandeurs d’asile peuvent déposer leur demande et arriver en Europe via des couloirs humanitaires. Les personnes qui ne remplissent pas les conditions requisées, in particolare les migranti économiques, estré être renvoyées dans leur pays d’origine par le bias d’un rappatriement assisté.

La coopération avec les pays africains est donc nécessaire, car ils « doivent lutter contre l’immigration clandestine et organizer le rappatriement » des personnes qui ne sont pas autorisés à entrer en Europe.

Cependant, plusieurs organization humanitaires sur le terrain ont denoncé les mauvais traitements et les abus dont sont victimes lesmigrants dans les «centri d’accueil» libyens.

READ  L'italiano Lamond Marcel Jacobs ha vinto la finale dei 100 metri dopo Usain Bolt

« È innegabile che i centri libici doivent siano vidés e che i diritti dei migranti siano doivent être garantis », sottolinea M. Molteni. Il sugestante a cette fin che i punti d’accueil soient tenus par le organizzazioni umanitarie per proteggere i diritti dei migranti.

Il comodo de « mener une lutte sans merci contre l’immigration clandestine, donc contre les passeurs et les trafiquants, et de reinforcementr les procédures d’entrée légales, comme les couloirs humanitaires »ce que seule l’Italie fait à ce jour, sottolinea le sous-secrétaire.

Ainsi, du 1er janvier 2022 au 25 novembre 2022, 94 341 migranti ont débarqué en Italie, un nombre en constante augmentation par rapport aux années précédentes (35 543 en 2020 et 62 215 en 2021).

Outre les passeurs et les trafficanti, Frontex définit également comme«fattori di attrazione» (fattori di attrazione) les navires des ONG qui opèrent des rescues en mer. Diverse domande mettono in causa il travail des navires battant pavillon étranger, come le navire norvégien Ocean Viking, qui a fait l’objet d’une crise diplomaticique sans précédent entre l’Italie et la France.

«Un Paese e un governo serio, fortemente legittimato dal voto popolare, non possono affidare le chiavi dell’ingresso del proprio Paese a soggetti privati ​​stranieri che effettuano interventi nelle acque delle zone di ricerca e soccorso (SAR)»précis M. Molteni en référence à l’Italie et au gouvernement récently élu de Giorgia Meloni.

“Les ONG ne sauvent pas les naufragés mais transportent lesmigrants”, ajoute-t-il. M. Molteni stima che il trasporto e il salvataggio dei migranti in mer non passanti non necessairement per un imbarco nei porti italiani, une pratique qu’il qualifie d’ «inaccettabile».

« Doit y avoir une responsabilité de ceux qui governent les zones de recherche et de savetage et de l’État du pavillon des navires. Ce n’est qu’ensuite qu’il peut y avoir une responsabilité des États côtiers », underscore-t-il. Il invito l’Europa ad adottare un codice di buona condotta per le ONG, simile a quello introdotto dall’ex ministro democratico dell’Interno Marco Minniti in Italia nel 2017.

« L’Italia fera entender sa voix et demande ed esige la responsabilità e la cooperazione di tutte le istituzioni »assicura-t-il.« Je milite pour une réponse communautaire, qui a totalement fait défaut ces dernières années »sottolinea le sous-secrétaire,«altrimenti ogni stato si romperà da solo» — comme cela s’est déjà produit en France.

READ  Daniel Benati è il nuovo allenatore italiano

Per organizzare una risposta comune, il Ministro dell’Interno italiano Matteo Piantedosi ha incontrato i suoi omologhi venerdì (25 novembre) a Bruxelles durante il vertice straordinario del Consiglio europeo, per discutere della situazione attuale di tutte le rotte migratorie che portano verso l’Europa .

Al termine del vertice, i ministri dell’UE hanno sottolineato l’importanza di prestare particolare attenzione a tutte le rotte sulla base di un approccio globale e hanno ribadito l’unità dell’UE per superare le sfide.

«Nous devons continuer sur cette voie. Jusqu’à présent, l’Italie a été laissée à elle-même. Nous voulons voir de la responsabilité, de la collaboration, du partage sur les choix. L’Europe doit passer des paroles aux actes »a conclu M. Molteni.