Febbraio 6, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Il Tour de France partira de Florence en 2024, le premier départ italien de l’histoire de la Grande Boucle

La fin d’une «incongruenza». Le Tour de France partira d’Italie en 2024 pour la première fois de son histoire plus que centenaire, plus appunto de la ville de Florence, pour une 111e édition decisamente pas comme les autres avec une Arrivo finale a Nizza.

« Le Tour est parti de tous les pays limitrophes de la France. Il est même parti six fois des Pays-Bas, qui n’ont pas de frontière commune avec la France. Mais il n’est encore jamais parti d’Italie. Il ya une sorte d’incongruité qui va disparaître »spiega all’Agence France-Presse il direttore del Tour de France, Christian Prudhomme, venu en Italie pour présenter ce 26e départ de l’étranger, le troisième d’affilée après Copenhague (Danimarca) nel 2022 et Bilbao (Espagne) nel 2023.

Leggi anche: Parcours du Tour de France 2023 : départ à Bilbao, le Grand Colombier pour le 14 juillet et retour au puy de Dôme…

Il y aura trois étapes en Italie pour lancer l’édition 2024 qui, Jeux olympiques (JO) à Paris obligent, se terminera eccezionalement à Nice avec, comme l’avaient déjà anouncement les organisteurs, un dernier contre-la-montre individuel le 21 juillet, cinq jours avant le début des JO dans la capitale.

La première étape, le 29 juin, reliera Florence à Rimini – « une étape de moyenne montagne, voire de montagne, con un dénivelé positiv de 3 700 mètres », Selon M. Prudhomme. La deuxième, taillée pour les puncheurs, partira de Cesenatico et se terminera sur un circuit final à Bologne après être passée par Imola, où Julian Alaphilippe a prêtre son premier titre de champion du monde, en 2020. La troisième, promise aux sprinteurs, ira de Plaisance a Torino. La quatrième étape devrait, elle aussi, prendre son envol d’Italie pour arriver ensuite sur le territoire français.

READ  Il Monte Bianco è ancora al centro di una polemica tra francesi e italiani

« Lien evidente avec la légende du cyclisme italien »

« Partir de l’étranger, non solo je l’assume mais je le revendique. Les force de sécurité françaises seront énormément sollicitées en 2024, donc un grand départ de l’étranger peut aider », ha insistito M. Prudhomme. Pour le Tour, c’est aussi l’occasion de célébrer le cyclisme italien, si riche, alors que 2024 marquera le centenaire de la première victoire italienne dans la Grande Boucle, celle d’Ottavio Bottecchia.

«Au chilometro zero après Florence, su va passer devant le Musée [du cyclisme] Gino Bartali [vainqueur du Tour de France en 1938 et 1948]. Su passera aussi devant le lieu où riposa Fausto Coppi [vainqueur du Tour de France en 1949 et 1952]. Il y aura un départ d’étape à Cesenatico, où est entreré Marco Pantani. C’è un legame evidente con la leggenda del ciclismo italiano e dei suoi campioni»sottolinea le directeur du Tour.

Ce départ d’Italie, soixante-dix ans après le premier launch de l’étranger (Amsterdam en 1954), viendra donc réparer une anomalie assez inexplicable pour deux pays voisins aussi épris de cyclisme. L’affaire a failli se conclude plusieurs fois, mais, pour différences raisons, a toujours été retardée.

« A la fin du mois de mars 2020, en pleine pandemie, Matteo Renzi, l’ancien mayor de Florence ed ex-président du conseil, m’avait sendé par texto une photo de sa ville avec ce mot : “Florence vide, déserte mais si belle. Je n’ai pas oublié mes rêves de grand départ. Après la pandemicie, voyons. Ça a réenclenché le truc »raconte M. Prudhomme, impaziente de voir les coureurs arpenter enfin le “Musée à ciel ouvert de Florence, les rives de l’Adriatique et la traversée des Appennins”.

Leggi anche: Parcours du Tour de France dal 1903 al 2023: quels sont les départements gagnants et perdants du tracé?

Le Monde con AFP