Dicembre 8, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Hautes-Pyrénées : il gruppo italiano Florian si ritira nel progetto di scienza di Lannemezan

l’essenziale
Le groupe italien Florian si ritira dal progetto de “de valorizzasation de bois-hêtre sur la commune de Lannemezan”, annonce la préfecture des Hautes-Pyrénées. Ce projet de méga scierie est âprement combattu par des association écologistes.

Nouveau rebondissement dans il progetto di méga scierie de Lannemezan. Le groupe italien Florian si ritirano dal progetto “à la suite de la presentation des conclusioni de l’étude-concertation”, confermano il merito della préfecture des Hautes-Pyrénées.

“Le préfet des Hautes-Pyrénées a pris acte de cette décision et, en accord avec le préfet de région et le conseil régional, a demandé aux deux inspecteurs généraux du ministère de l’agriculture missionnés dans le cadre de la démarche de concertation de finaliser leur mission en retenant une approche à l’échelle du massif” ricerca la prefettura.

Ce projet ne se fera donc pas sur Lannemezan en l’état. Il progetto del gruppo Florian d’implantation d’une scierie industrielle et d’un co-générateur de 3,5 MWqui devait mobiliser 11 million d’euros d’investissement, vise à exploiter la ressource en hêtres du piemont pyrénée pour un volume annuel Estée à 50 000 m3 di bois d’œuvre de hêtre dans les catégories haut de gamme.

Il progetto ha sollevato una forte opposizione da parte di ecologisti e movimenti ambientalisti. En tout, “45 organizzazioni associative, syndicales et politiques, et citoyennes” non hanno espresso il loro rifiuto di vedere s’implanter une méga scierie sur le plateau de Lannemezan. “Une pétition initiée par le collectif “Touche pas à ma forêt” a reçu le soutien de 61 000 signataires” précisait même le député communiste André Chassaigne qui avait posé une question à la ministre de l’environnement de l’époque Barbara Pompili.

READ  Un grand coach italien dézingue Kalidou Koulibaly

Una lire aussi:
Projet de méga scierie à Lannemezan : “Touche pas à ma forêt” se send floué

Depuis une étude-concertation sur le sujet a été engagée et un moratoire acquis le temps de l’étude. Due ispettori generali del ministero dell’Agricoltura sono stati incaricati di condurre una perizia tecnica sulla valutazione della risorsa valorizzabile sul massiccio dei Pirenei e di definire le condizioni da riunire per valorizzare il bosco dei Pirenei nel rapporto sulle misure di sviluppo sostenibile. .

Il 13 luglio è stata organizzata una riunione di restituzione. Le collectif “Touche pas à ma forêt” était monté au créneau pour exprimer un sentiment de colère en “découvrant” que les études se pouruisvaient pour implanter “une centrale de biomasse. Celle-ci brûlerait 67.000 tonnellate di pellet per, soit l’ equivalente a 150.000 m3 di bois, afin de réalisé de l’électricité à partir de la vapeur d’eau. Ciò rappresenta 5 fois les volumes du projet initial ».

Da parte sua Bernard Plano, sindaco di Lannemezan assicura che i due progetti non sono collegati. “Les pellets se développement partout. C’est comme cela que ce projet s’est monté et il n’a rien à voir avec Florian ni avec le moratoire. Il a été exposé plusieurs fois. Ce n’est pas du bois que l “on va couper mais utiliser des déchets de scieries”.