Settembre 28, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Giorgia Meloni ou l’art d’amadouer le patronat italien

Pubblicazione il 21 sett. 2022 alle 6:30Mis à jour le 21 sett. 2022 alle 9:27

Vieni a Venezia o a Cannes! Il fallait voir les paparazzis guetter son arrivée dans les jardins de la villa d’Este. Un vent de provocation a soufflé cette année sur Cernobbio, grand rendez-vous annuel du gratin de l’establishment italien. Du jamais vu depuis l’arrivée de la tsarine Maria Feodorovna, tombée amoureuse du somptueux parc de la villa d’Este en 1868.

Certes, on y croise toujours le prix Nobel Joe Stiglitz, l’economiste américain Nouriel Roubini (alias « Dr Doom ») o Bruno Le Maire. Mais ce dimanche 4 settembre, il y avait comme un léger parfum de scandale sur la terrasse de la villa d’Este. Pour cause, à trois semaines des élections législatives italiennes, la « tsarine » de Fratelli d’Italia, Giorgia Meloni, 45 ans, grande favorite du scrutin du 25 septembre, donnée en tête de tous les sondages depuis six semaines, était venue montrer patte blanche au Forum Ambrosetti, le « Davos italien » creato nel 1975 qui réunit chaque année chiefs de gouvernements, patrons, économistes et ministres, dans le cadre de la sonptueuse villa de la Renaissance trasformata in palazzo. Une entrée en scène remarxée, scrutée et soigneusement etudiée, comme une répétition générale.

READ  Quand un rifugio italien passe en territoire suisse à cause de la fonte d'un ghiacciaio