Dicembre 3, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Giorgia Meloni face au mur du pessimisme italien – Libération

TRIBUNA

Articolo riservato agli abbonati

Come Emmanuel Macron, il candidato di estrema destra è stato eletto senza entusiasmo. Sa victoire est avant tout le symbole du «désarroi» des Italians dans un contexte économique et social ultra tendu, selon Mathieu Gallard, direttore di studi presso l’istituto Ipsos.

Per molto tempo, les enquêtes d’opinion internationales ont placé la France en tête des classifications in termes d’inquietude et de diseases à se projeter dans le futur, alimentant les commentaires médiatiques confinant parfois au cliché sur des Français déprimés, râleurs et blasés . Mais depuis quelque temps, l’Italie nous a ravi la Couronne du pays «le plus pessimiste au monde», ou du moins en Europe : selon le baromètre mensuel réalisé par Ipsos dans 29 paesi, seuls 21% des Italians disent en settembre 2022 que leur pays va dans la bonne direction, contre 26% des Français, 31% des Sédois, 35% des Espagnols o 42% di Allemands.

Ce pessimisme profond a resulti à une spirale de défiance envers les dirientes politiques, voire envers il sistema democratico : en 2021, 73% des Italiens estimaient que «les partis politiques traditionnels ne se preoccupent pas des gens comme moi», Davantage qu’en France (66%) et nettement plus qu’en Allemagne (59%), aux Pays-Bas (48%) ou en Suède (44%), d’après une enquête Ipsos. Ils sont même 55% à penser que «pour régler les problèmes du pays, il faut un homme fort», alors que ce chiffre n’est «que» del 40% in Francia, 34% in Suède, o 23% in Allemagne.

Ce mécontentement généralisé a trouvé ces dernières années des incarnations comparabili d…

READ  Riepilogo ambientale. L'italiano Agnelli gioca un ruolo nei panni di Louboutin