Febbraio 6, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Friburgo ha introdotto la maturité bilingual avec l’italien

Il progetto è stato presentato mercoledì a Friburgo con la partecipazione della consigliera di Stato Sylvie Bonvin-Sansonnens, responsabile della formazione, e del suo omologo ticinese Manuele Bertoli. Une telle opportunità esiste per l’ora nei cantoni di Vaud e Berna.

L’apprentissage de l’italien est déjà fortemente soutenu dans les collèges fribourgeois. La langue de Dante può essere effettivamente scelta anche in langue 2 (L2) o in langue 3 (L3) qu’en option spécifique (OS) o encore en cours facultatif. “Il ne manquait que la maturité bilingue à cette offre”, di Sylvie Bonvin-Sansonnens.

Renforcer les liens avec le Tessin

La bilingue maturité avec l’italien sarà offerta dalla prossima rentrée agli studenti dei due partiti linguistici del cantone, nei quattro collegi del cantone. Et probabilmente anche par le GIB, dans quelques années.

L’obiettivo di questa nouvelle filière: promuovere l’apprendimento dell’italiano e rafforzare i legami culturali e personali con la Svizzera italiana. “C’est un projet enthousiasmant. Si j’avais pu faire cela de mon temps, je l’aurai certamente fait!, sourit Sylvie Bonvin-Sansonnens. Cela permet de rinforzar la cohésion nationale, d’établiser un lien avec le canton du Tessin qui est important pour le canton de Fribourg, la communauté tessinoise in particolare est bien presente au sein de l’UniFr.”

Dans le détail, les élèves ayant choisi l’italien en L2 (possible dès la première année du gymnase), en L3 ou en OS (possible dès la 2e année) commovente sinscrire pour accomplir un séjour d’une année dans un lycée tessinois, partner de leur école d’origine, où ils passeront leur deuxième ou troisième année de collège au Tessin.

Les étudiants logeront dans des familles d’accueil, un soutien financier étant possibile grazie a una sovvenzione federale. A leur retour, è suivront une option complémentaire qui sera donnée en italien. Per ottenere la maturità, gli studenti devono superare un esame orale in questo ramo.

READ  Il pilota italiano Sonny Colbrelli "stabile" après an art cardiorespiratore - Notizie 24

Des élèves intéressées

I diplomi premier di questo tipo saranno rilasciati nel 2027. Attualmente, circa il 10% dei collégiens et collégiennes du canton de Fribourg impara l’italiano. Un nome en hausse ces dernières années. Queste sono le persone che potrebbero beneficiare di questa nuova offerta.

Etudiantes en 4e année au Collège Saint-Michel, con l’option spécifique italien, Lisa Baechler e Julie Perroud aurain volontiers intégré cette filière. Les deux jeunes y voient l’occasion “d’en apprendre avantage sur la culture et la langue italienne”. Un plus tant pour leur “futur professionnel” que pour l'”expérience humaine”.

Un accueil aux petits onions au Tessin

Passer une année entière dans un collège dans une autre région, suivre tous les cours dans une langue étrangère, c’est un sacré défi. Qui peut faire peur. Ce n’est pas facile, mais la scolarité a été adattato à ce type d’échanges, et l’accueil sur place a été vu, sottolinea Nicola Pinchetti, rettore del liceo di Bellinzone, et qui a fait le déplacement à Fribourg pour cette conférence de presse ce mercredi.

Il a de l’expérience: son établissement scolaire accueille des élèves en immersion venus du canton de Berne in particolare depuis plus de trois ans. “Les premières années, on a eu des difficoltà, c’est vrai, mais on a depuis mis en place différentes mesures. Per esempio: une enseignantee est responsabile de ces élèves en échange, elles les accompagne et les aide en cas de problème. Aujourd’hui, ça marche très bien! Et puis l’intégration est facilitée par les options comme l’orchestre ou la chorale.”

Ce projet sera bientôt réciproque: dès la rentrée 2024, des élèves tessinois désireux d’approfondir la connaissance du français dovrebbe essere anche être accueilles dans des collèges fribourgeois.

READ  Matteo Salvini risque d'avoir un rôle marginal dans le nouveau gouvernement italien – EURACTIV.fr

Reste cette question: ouvrir une nouvelle filière franco-italienne pour la maturité gymnasiale, est-il vraiment nécessaire quand on sait que le bilingualisme français-allemand a déjà du mal à exister dans le canton de Fribourg? “C’est une ofre supplémentaire, répond Sylvie Bonvin-Sansonnens, qui se veut rassicurante. Elle ne vient pas concurrencer l’enseignement bilingue français-allemand, elle vient en plus. L’apprentissage de l’allemand va continuer à être renforcé. “