Dicembre 8, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

face au refus italien, les ONG de sauvetage comptent sur la solidarité européenne

Ces deux dernières semaines, 1 078 migranti ont été sauvés du naufrage par des ONG de sauvetage en mer, selon leur décompte officiel. Seuls deux des quatre bateaux de sauvetage ont reçu dimanche 6 novembre l’autorisation des autorités italiennes de pouvoir accoster.

Mais le Geo Barents (Medici senza frontiere) et le Umanità 1 (SOS Umanità). En vertu d’un tout nouvel arrété interministériel italien, les ONG ont ensuite reçu l’ordre de partir en mer, ce qu’elles ont refusé.

“L”opération de sauvetage est toujours en cours, elle ne sera terminée que lorsque tous les passagers sinistrés auront pu être débarqués », insiste Riccardo Gatti, responsabile delle operazioni di soccorso per MSF, depuis le port de Catania. «Refuser les 35 personnes encore à bord de Umanità 1 qui researchent une protection depuis les eaux territoriales est une forme de refoulement collectif» a de son côté denóncé SOS Humanity su Twitter.

D’autres paga européens appelé à designate un port sûr

Deux autres navires demandent, en vain, de pouvoir accoster : le Elevarsi al di soprade l’ONG Mission Lifetime, sous pavillon allemand, et l’Vichingo oceanico de SOS Méditerranée, registrato, lui, en Norvège. O le condizioni météo sont extrêmes et « certi passaggi sont à bord depuis sedici giorni, la plus longue période jamais passée par des naufragés à bord, allerta Sophie Beau, direttore generale di SOS Méditerranée. Jusqu’ici, les discussioni avec le gouvernement italien finissaient par aboutir mais les condition en mer sont extrêmes et nous sommes face à une urgence absolue, les rescapés doivent impérativement quitter le bateau. »

Pour la première fois de son histoire, SOS Méditerranée a donc requesté à la France, à la Grèce et à l’Espagne, i paesi les plus à même de porter leur Assistance, de facilitaire la désignation d’un port sûr pour le débarquement des 234 passeggeri a bordo di son navire.

READ  La mostra tanto attesa per la Settimana della Lingua Italiana nel mondo

Sophie Beau denuncia l’strumentalization de l’action des ONG par Roma. Les garde-côtes italiens, qui effectuent la très grande major des sauvetages, ont continue leurs opérations ces derniers jours. «Les naufragés salvati dalle ONG rappresentano solo il 15% del totale dei naufragé che sbarcano sulle coste italiane. », precisamente responsabile.

Un meccanismo di solidarietà europea bien fragile

SOS Méditerranée, qui alerte depuis des années sur les risques d’une telle escalade, esperre que l’appel à la responsabilité fera aboutir les discussioni qui ont lieu en ce moment même entre les États interessati.

Non riuscendo a raggiungere una profonda riforma del sistema di asilo, l’Unione Europea (UE) ha avviato nel settembre 2020 lo sviluppo di un Patto su migrazione e asilo, sul quale i governi di governo non raggiungono toujours pas à s’accorder. Les tensions sont particulier fortes sur les condition de distribution entre les États membres.

En contrepartie du rinforzo des contrôles aux frontières extérieurs de l’UE, la France a quand même proposé en juin dernier un «Meccanismo di solidarietà volontaria» destiné à supporter les pays en première ligne, la Grèce, l’Italie et Malte in particolare. Cet accord, signée par 18 pays de l’UE (l’Italie en fait partie), à ​​l’essai pending un an an, prévoite la relocalisation de 10 000 demandeurs d’asile arrivés dans l’UE via voie après marittimi un’operazione di ricerca e salvataggio.

Finora sono state decise circa 8 000 ricollocazioni, principalmente in Francia e Germania. I paesi qui ont declarée ne pas pouvoir accueillier se sont engagés sur des contreparties financières ou matérielles.

La position du gouvernement italien jugée inquiétante

Quoi qu’il en soit, comme le rappelle Matthieu Tardis, responsabile del Centre migrations et citoyenneté à l’Ifri, « Chaque pays demeure responsabile de ses frontières et rien n’a été encore décidé à l’échelle globale sulla ripartizione delle entrate migratorie tra i paesi pagati dell’UE ». Pour le chercheur, la position du nouveau gouvernement italien est particolarmente inquiétante perché elle vient contrar le mechanism de solidarité européen: en effet, « les gouvernements européens ne peuvent s’engager qu’à partir du moment où l’Italie, in conformità con au droit marittimo, autorizzano le débarquement des navires de rescue ayant operé dans sa zone de recherche et de rescue ».

Dans le cas contraire, si la France, la Grèce ou l’Espagne autorisait un débarquement sur leur sol, cela créerait un précédent. Conformément au droit marittimo, les personnes ayant échappé au naufrage en mer douvent pouvoir débarquer dans le port sûr le plus proche, le plus vite possible.

READ  I gorilla lasciano il mercato italiano e i suoi 540 dipendenti