Febbraio 6, 2023

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Escapade franco-italienne : Poudroyer, verdoyer, les mots magiques de Barbe bleue

La traduction du français à l’italien, et inversement, n’est pas toujours si facile… o pas à la hauteur de l’image qu’elle trancrit. Quelques exemples qui montrent que les dictionnaires sont rapides, c’est d’ailleurs leur ma et leur talent.

“Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie”, c’est Anne à sa soeur, l’épouse de Barbe bleue qui attend d’être sauvée par ses frères. Dans son adattamento italienne : “Il sole che fiammeggia e l’erba che verdeggia” (fiammegiare, fiammeggiante). Poudroyer, Verdoyer, fiammeggiore, verdeggiore. . Verdir, per esempio, targa sa couleur verte sur les champs mais aussi la peur et les malaises comme pour dire blêmir ou se sentir mal. Que du plaisir par contre avec verdoyer qui n’anime que les paysages, jamais les gens malades, offrant l’une et l’autre de ses sfumatures de vert pomme, vert menthe, vert sapin, vert tilleul, ici et là et encore là . Voilà, c’est magique.

En italien chic, il ya un mot pour dire “se reposer ou faire reposer dehors, à l’ombre, pendant les heures chaudes de midi”. Une belle et longue image qui tient toute en merrigiaredi latino meridiani volant terribile midi et al sud. Allegro! Mai commento traduire? Les dictionnaires font rapide, c’est leur ma et leur talent, et proponent “faire la méridienne”, que l’on a oublié même chez nos grands-pères, ou “faire la sieste”, tristounet, platounet, grisounet. La méridienne qui nous rappelle le mieux cet état d’abandon en plein jour, nous l’avons grâce à un canapé dont la forme tra divano et lit est une invitation résistible à la sonnolence. Les Italiens l’ont baptisé Agrippina, du nom de la mère de Néron, empoisonneuse notoire. Houlà! Howlà? Il s’agit simplement d’un hommage à une statue d’Hélène dans son sofa (Roma, Musées du Capitole) longtemps confondue avec l’imperatrice romaine.

READ  "Bouffon, rent chez toi": quand leader diextrême droite italia se fait humilier en pologne pour ses position pro-poutine

Des mots plus beaux

Il ya un mot italien, et même deux et même trois et même quatre, pour significante “dominatore” mais en mille fois mieux que le simple dominare. Des mots plus beaux parce qu’ils montrent en transparence des images astonantes. Le premier se dit giganteggiareformato sur gigante, il “gigante”. On l’emploie pour un clocher ou pour un chêne ou pour une montagne ou pour un génie qui domine en colosse ce qui l’entoure. Ajoutons à l’idée de pur surplomb celle de pouvoir et de fief et l’on a Signoreggiare (de signore, signore); une domination moins pacifique que l’on imagine dans un decor d’armures et d’étendards. Mettons en avant l’arrogance et voici spadroneggiare et le Padrone, patron, qu’il abrite fait entender au loin ses bruits de bâtons, de martinets et de chaînes; su le traduit la plupart du temps par “faire la loi”. Passans au sens rigorosamente figuré et c’est grandeggiare (de grande, grand) qui, en plus du reste, laisse entrevoir une personne se donnant des airs de grand seigneur ou grande dame.

Il ya un mot, et cette fois-ci dans les deux langues, fait exprès pour suggestionérer les refletes changeants de l’œil du chat: gatteggiare et al chiacchierone. Gatteggiare évoque la luminosità de la pupille du chat (gatto) dans le noir ainsi que certees pierres brillantes comme le quartz. Chatoyer, de chat, dit la même Choose, sauf qu’il s’applique également aux étoffes. D’où nous vient donc ce petit plus ? C’est qu’en français, il riguardo du chat n’est pas la seule référence en matière de chatoiement, il faut aussi compter avec… le poil de chèvre ! Mais si mais si. Piccola storia: notre moiré, alter ego de chatoyant, de l’anglais mohair designant le tissu soyeux et lustré en poil de chèvre angora. Le temps passe, des mots qui se ressemblent se rencontrent et se confondent: c’est ainsi que chatoyant a fini par prendre toutes les définitions de son alter ego moiré y compris pour les étoffes qui brillent dans la lumière.

READ  Incredibile estate del gioco italiano, una parentesi semplice e seducente?

Au fatto, le poudroyer de Barbe bleue n’est toujours pas résolu. Pourquoi traduire par fiammeggiore, flamboyer ? D’autres versioni du conte proponent Dardeggiare, più audace. Là, su s’éloigne bis. Pour rester fidlé au poudroyer de Barbe bleue, il faudrait quelque ha scelto comme fare balenare il pulviscolo, “faire étinceler les grains de poussière”, trop long pour ici. Così fiammeggiare, dardeggiare, più chantants et inaccoutumés, vont faire l’affaire. On l’a vu, la traduction officielle n’est pas toujours à la hauteur de l’image qu’elle transcrit. Voici trois verbes barbebleuissants qui ne demandent qu’à sortir de leur grisaille en français: echeggiarede eco, ecodonné dans les dictionnaires comme “ritenere”, alberarede alba, aube, “fare il giorno”, bamboleggiare (de bambola, poupé) “faire l’enfant”. Echoyersu n’a pass, alboyersu n’a pass, pugile, su n’a pass. Alors… à vos plumes!