Dicembre 8, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

en 20 ans, 5 fois più de traductions

Al tema della vendita dei libri italiani à l’étranger è stato dedicato un convegno organizzato dall’Association des éditeurs italiens (AIE) durante il Salon du livre di Torino. Il y avait plusieurs invités, dont le président du Cepell (Centre pour le livre et la lecture), Angelo Piero Cappello, et le director général de l’AIE, Fabio Del Giudice.

Cambio di strategia politica

Secondo i dati dell’AIE, nel 2001 i titoli italiani venduti all’estero erano 1800, e nel 2020 erano 8586. Qual è il segreto di questo exploit straordinario? Secondo Fabio Del Giudice, direttore generale dell’AIE, il s’agit d’une «aumento non casuale », mais d’une véritable «strategia politica», d’un changement de vision et de philosophie da parte delle organizzazioni istituzionali incaricate de l’exportation de la culture et de l’édition italiennes.

«L’exportation de livres era precedentemente considerata solo come una funzione di diplomazia culturale, semplicemente come diffusione del pensiero. Puis, grâce à la collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, l’ICE et le ministère du Patrimoine culturel, on a compris que ces produits devaient être considérables non seulement comme des produits culturels, mais aussi comme des produits industriels.»

Il s’agit donc d’«operazioni imprenditoriali» et pas seulement culturelles, précise Del Giudice, qui visent à implyter des entrepreneurs, c’est-à-dire des éditeurs locaux.

Des aiutanti bis très dispersées

L’aide à la traduction du ministère des Affaires étrangères esiste depuis les années 1990, mais ce changement de vision a ramené l’accent sur l’importance d’aider les éditeurs et de supporter toutes les œuvres, sans préjugés de genere littéraire.

READ  Microsoft e l'italiana Leonardo accelerano la trasformazione digitale del management italiano

In Italia molte organizzazioni sono impegnate nel sostegno all’export e alla cessione di diritti internazionali: il Ministero degli Affari Esteri e il Ministero della Cultura che finanziano il Cepell (Centre pour le livre et la lecture).

Ce que le président du Cepell, Angelo Piero Cappello, espère, c’est qu’il sera bientôt possible de «canaliser les ressources dans un seul meccanismo» ; c’est-à-dire, verser les aides par le biases d’un seul appel à propositions et non par le biases des trois appels à propositions actuels (deux du Cepell et un du ministère des Affaires étrangères), qui ont une valeur totale de plus d’un milione di euro.

Du côté du ministère des Affaires étrangères, par exemple, 255 ouvrages en 38 langues ont été soutenu par un appel d’offres en 2021. La creazione di due portali digitali per la promozione dell’édition e della cultura italiana a également été crucial : newitalianbooks et Italiana.

Il nuovo ruolo di Cepell

Un elemento importante è anche La transformation d’une autre entité, le Cepell, tradizionalmente incaricata di questioni relative all’istruzione e alla promozione delle lezioni in Italia.

In effetti, al suo statuto è stato aggiunto un nuovo punto, che prevede un impegno concreto nell’ambito dell’internazionalizzazione del libro. Grazie alla legge del 15 de 2020 è stato creato un nuovo bando che ha permesso di tradurre molte opere italiane all’estero. Et, precisamente Angelo Cappello, «il ne s’agit pas d’un instrument destiné only aux grands groupes» : in effetti, 11 agences littéraires et 35 maisons d’édition ont été aidées, dont 22 petits éditeurs, pour un totale di 214 opere finanziarie.

READ  "Piccolo Corpo", étrange et très romanico primo film italiano

Non al pilone…

L’esistenza di un gruppo di iniziative racconta que les résidences d’été pour traducteurs, qui impletteront cette année deux traducteurs français, deux anglais et deux allemands, principalemente de non-fiction, ainsi que la création d’un colloque international sur la traduction.

Invita le éditeurs étrangers en Italia

Une autre étape importante a consistente à mieux intégré les régions, qui aident les petites d’édition à presenter sur la scène internationale: aujourd’hui, à la Foire de Frankfurt, un seul pavillon regroupe toutes les régions italiennes, alors qu ‘auparavant elles étaiten dispersées dans différences micro-stand.

Par ailleurs, s’il est important de faire connaître les livres italiens à l’étranger, il est sans doute primordial de travailler sur le mouvement inverse, c’est-à-dire faire venir des traducteurs et des éditeurs étrangers en Italie par le bias di specifiche dei programmi.

«Nous avons commeinée à faire venir des éditeurs étrangers en Italie : à Turin, ils sont environ 200 et au salon romain de la petite et moyenne édition Più libri più liberi, ils sont environ 60», afferma Del Giudice.Sans oublier l’importante foire du livre pour enfants de Bologna, Bologna Children’s Book Fair, la plus grande du gender au monde.

Jeunes et lecture: des statistiques ambiguës

Enfin, puisque le Centre du livre et de la lecture doit en priority occupier de lecture, on peut s’interroger sur une question souvent objet de débat en Italie : le rapport entre les jeunes et la lecture.

Et si les difficoltà di comprensione della lingua italiana, che rivelano certi studi internazionali, n’était pas à attributer aux jeunes, mais plutôt au fait que les texts ne sont pas assez bien écrits? Secondo Cappello, è importante tenere presente che i dati relativi alla lezione e alle prove di comprensione scritta in Italia sono molto diseguali: alcune regioni, come la Lombardia, sono al livello di altre regioni europee, mentre autres, comme la Calabre, sont en grande difficoltà. L’est donc difficile de créer des statistiche homogènes à partir de situazioni aussi différenciées.

READ  Ragazzi di 12 anni attaccano l'allenatore italiano nella periferia di Parigi (video)

En outre, toujours selon Cappello, les habitudes de lecture changent et les jeunes savent lire en passant d’un support à l’autre : il convient donc d’efficatur des test de lecture et de comprehension différences de ceux qui sont faits abitualmente. Il faudrait verifica la capacité à se concentre non seulement sur le texte écrit, mais aussi sur le texte numérique et sur d’autres types d’activités, come l’écoute, étant donné la diffusion des livres audio.

Crediti foto : ActuaLitté, CC BY SA 2.0