Dicembre 8, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

des Italiens à la découverte de la filière laitière à Surgères

Le but de ces rencontres, après la signature d’un nouveau protocole de coopération le 27 avril à Périgueux, est d’encourager les collaborations et promuovere les échanges d’expériences professionnels dans les sector agricole et agroalimentaire. Ce que précisait Alessio Mammi, vicepresidente della regione Emilie-Romagne, en ces termes : « Il s’agit de se confronter sur le plan pratique et de construire de fortes collaborazioni entre nos deux régions et le secteur agricole. Il secondo obiettivo è concordare e mantenere posizioni comuni a livello europeo. »

Preoccupazioni comuni

La delegazione a été recue par Marie-Pierre Gousset, nouvelle directrice de l’Enilia-Ensmic. Ha presentato « l’école et ses 200 ans d’histoire et d’expérience dans les domains de la formation, de la recherche et du développement » avant d’entrer dans le vif du sujet avec Pierre Barrucand (direttore d’Actalia) pour la presentazione del centro tecnico agroalimentare (implanté sur 12 sites en France). Celui-ci “propone competenze intorno a sei aree di competenza, con una forte specializzazione nel settore del latte e della sicurezza alimentare, per accompagnare gli attori del settore agroalimentare nella gestione della qualità e dell’innovazione”.

I membri della delega se sont très intéressés et curieux en interrogageant l’intervenant sur multiplei points, comme les technologies laitières, l’importance de l’eau pour la filière laitière et sa réutilisation Issue de la matière première, o bien encore le cahier des charge pour l’Appellation d’origine protetta (AOP), l’energy issue des entreprises à partir des effluents. Durant plus d’une heure, les membres de la delegation ont ainsi pu échanger sur leurs préoccupations communes : l’agriculture et l’agroalimentaire.

« Grande ispirazione »

À l’issue de cette rencontre, Alessio Mammi se disait très content, évoquant « un interêtre très fort pour ce que l’on a entendu durant trois jours. Le modèle français investono beaucoup sur la training professionnelle et technique. Il ya une sorte de liaison tra la formazione e i membri delle imprese, e il trasferimento tecnologico. Il ya une liaison bien plus forte et plus étroite que dans le modèle italien. Il s’agit d’une grande inspiration, d’un modèle auquel nous allons nous orienter. »

READ  Pont il tuo account in inglese, italiano e spagnolo