Agosto 11, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Covid : Un tribunal italien ordonne l’analyse des vaccinis à ARN messager

Pubblico

Covid Un tribunale italiano ordina l’analisi dei vaccini in un messaggio ARN

Les vaccins à ARNm seront analysés en laboratoire sur demande d’un tribunal transalpin saisi par un citoyen dont le travail l’oblige d’être vacciné alors qu’il avait déjà contracté le Covid-19.

I vaccini di Pfizer/BioNTech et de Modern sono funzionali alla tecnologia dell'ARNm.

I vaccini di Pfizer/BioNTech et de Modern sono funzionali alla tecnologia dell’ARNm.

tramite Reuters

Un tribunal italien seisi par un particulier oppos à la vaccination anti-Covid a ordonné l’analyse en laboratoire des vaccins à ARN messager (RNAm), at-on appris samedi aupres de l’avocate du querelante. Le tribunal de Pesaro, près de Saint-Marin (est), ha incaricato un esperto di identificare il contenuto dei vaccini anti-Covid à ARN messager Moderna et Pfizer/BioNTech. Queste analisi saranno effettuate a settembre, ha spiegato all’Afp l’avvocato Nicoletta Morante.

«Una prima assoluta»

Il s’agit selon elle «d’une première en Italie, et peut-être en Europe». Le querelante, qui a déjà contracté la maladie par le passé, est un cinquantenaire exerçant in particolare dans l’enseignement, et dont l’activité est soumise en Italie à l’obligation vaccinale. Réfractaire, il est sous le coup de sanzioni amministrative, selon Me Morante.

Outre qu’«il demande d’établiser si vaccinor les personnes guéries du Covid satisfait à la bonne administration de la médecine», il veut savoir quelle protéines sont présentes dans ces vaccinis et si ces derniers contengono «excipients à usage non humain ou dangereux pour la santé», selon un curriculum de la plainte consultato par l’AFP.

Le traitement à ARN messenger consente alle cellule di riprodurre le proteine ​​presenti nel virus – les «antigènes» –, afin d’habituer le système immunitaire à le reconnaire et à le neutraliser.

Il 60% della popolazione mondiale vaccinata

A l’appui de la plainte au civil presentato a Pesaro, l’avocate a produit l’avis d’un médecin chercheur, presentato come virologo indipendente, qui estime que les vaccinis ARNm ne remplissent pas la fonction de protection pour laquelle ils sont injectedés . Ces vaccini, écrit-il dans la plainte, «n’ont pas la conformation fonctionnelle declarée» et la réponse immunitaire qu’ils engendrent «est inefficace».

Secondo l’OMS, nel mondo sono state somministrate più di 12 miliardi di dosi di vaccini anti-Covid e il 60% della popolazione ha ricevuto due dosi.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informés(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, iscriviti alla nostra newsletter e ricevi ogni giorno, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

(AFP)

READ  Microsoft e Leonardo Italian accelerano la trasformazione digitale del management italiano