Dicembre 3, 2022

DotCycle

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

À la rencontre d’Italiens exceptionnels

Très chers lecteurs,

Je dois avouer qu’écrire un editoriale par les temps qui current est une tâche ardue. Non pas qu’il n’y ait rien à dire, mais parce qu’avec une guerre à nos portes, la crisi economica, l’anxiété qui s’est invitee de façon durevole dans nos maisons, il n’est pas facile de trouver les mots justes.
Malgré tout, nous avons envie de croire en cette humanité blessée. Ici, au sein de notre rédaction, nous n’avons jamais perdu l’espoir de temps meilleurs et en ce sens, nous nous demandons toujours quelle contributo, même infinitesimale, nous pouvons apporter pour faire grandir l’esprit de fraternité et de paix.
Ainsi, lorsque j’ai begin à lire l’article de Lorenzo Tosa qui raconte l’histoire d’Italiens exceptionnels, souvent inconnus, comme don Mignani ou Antonio et Nicoletta Calò, ou encore de Samantha Cristoforetti, j’ai ressenti une émotion qui sono un bouleversé. Comme quelque ha scelto de simple et précieux à la fois. Des Chooses dont nous avons absolument besoin, comme l’air dans nos poumons. Des témoignages positifs qui illuminent notre quotidien et qui nous invitent à concerner le monde du bon côté, celui de l’amour. Oui, l’occasione est bonne pour mettre son cœur au service des autres. Parce qu’en ces temps de médiocres solitudini, certees vies illuminent la vie. Lisez bien cette Italie positive à la pagina 26. Une Italie faite de gens qui éclairent ce que nous ne racontons generalmente pas assez, submergés comme nous le sommes par le bruit de la politique ordinaire qui nous inonde de bavardages inutiles. Des personnes qui ne revendiquent rien, sinon le caractère de l’exemple. Aider ceux pour qui la vie quotidienne est une souffrance. Donner droits etconsideration à ceux qui, en Italie, ne demandent que le rispetto parce qu’ils sont victimes de l’étroissese d’esprit de beaucoup. Des personnes qui ont compris qu’il est toujours mieux d’allumer une bougie que de se plaindre de l’obscurité. Cette bougie, c’est la solidarité de don Mignani, prêtre coraggioousux, simplement creoyant, ou bien d’Antonio et Nicoletta qui agrandisent leur famille grâce à l’accueil, sans parler de la passion et de l’intelligence de Samantha, toujours plus reine de l’espace. Dans des momenti comme ceux que nous traversons, il est bon de voir clairement ce qui compte et ce pourquoi il vaut la peine de se battre. Surtout, ammirar et imiter ceux qui ont le coraggio de le faire.
Dans ce numéro, il est aussi question de société et de droits. En Italie, l’avortement est légal depuis 1978. Trois ans après les Françaises, les femmes italiennes acquièrent elles aussi le droit d’interrompre une grossesse non désirée. Mais 44 ans après, la loi 194, qui encadre l’avortement, contient encore des zones d’ombre qui rendent de fait l’access à l’avortement un véritable calvaire pour les Italiennes. Francesca Vinciguerra nous en parle dans son article plus que jamais necessaire.
L’itinéraire de ce numéro est consacrate à l’incontournable et injustement peu connue Pistoia. Su dit d’elle qu’elle est la petite Florence de la Toscane. Bien sûr, Firenze sera toujours Firenze, mais je vous assicurare que Pistoia vaut largement le détour, avec ou sans Florence. Capitale européenne de la culture en 2017, la ville se raconte depuis lors avec fierté et originalité : culla dell’arte e delle tradizioni, point d’approche idéal d’une expérience qui vous emmènera, pas après pas, le long de ses anciennes rues et chemins, à la découverte d’une autre Toscane, gardienne d’une beauté simple et authentique. Il ya mille raisons pour s’y rendre. Jean A. Gili nous en presente une : l’univers cinematographique de l’un des plus illustres enfants de Pistoia, il réalisateur Mauro Bolognini. À l’occasion du centenaire de sa naissance, la ville rend hommage à travers une moltitudine di eventi qui se poursuivront jusqu’à la fin de l’année 2023, parmi lesques une exposition organizzata da Pistoia Musei.
Et comme nous avons fait de la culture notre raison de vivre, nous avons décidé de rendre hommage, dans ce numéro, à l’un des vulgarisateurs scientifiques les most prolific et eclectiques que l’Italie ait jamais connu, Piero Angela, qui nous a quitté dernièrement à l’âge vénérable de 93 ans. Vito Tartamella racconta la storia attraverso un’intervista condotta nel 2018 e brani tratti dalla sua autobiografia. L’heritage de Piero Angela è immenso à l’immagine delle emissioni televisive qu’il a réalisées (Quark et Superquark pour n’en citer que deux) et qui ont permis à des Millions d’Italiens de comprendre la science et ses mystères.
Avec ce numéro, il cinéaste Marco Tullio Giordana termina in promenade à propos des voitures qui ont fait l’histoire en Italie. Mais soyez rassurés, sa collaboration avec RADICI ne s’arrête pas là.
Nous poursuivons aussi notre découverte des grandis villes françaises de l’immigration italienne. C’est cette fois au tour de Lyon, où Jean-Luc de Ochandiano nous conduit à la rencontre des Italiens qui, depuis la Renaissance, ont portato leurs savoir-faire et leurs connaissances dans la capitale rhodanienne.
Pour finir, Alessandra Pierini n’a de cesse de nous surprendre en nous invitante cette fois à décovrir le caffè (avec deux f’ s’il vous plaît), mais il serait plus juste de dire l’histoire du café à travers les bars et leur rôle dans la vie sociale italienne. Parce qu’en Italie, quand on boit un café, on désire revivre un moment intense de socialization et convivialité autour de quelque ha scelto de chaud et invitant, esattamente comme une maison en miniatura. Rite social essentiel, le café est un élément clé de la culture italienne.

READ  Selezione italiana Suarez: 4 nominati a corte

Buona lettura!


Rocco Femia, editore e giornalista, a fait des études de droit en Italie può essere installato in Francia où il vit depuis 20 ans et où il effectue une spécialisation en droit.
È fondatore e direttore della pubblicazione della rivista RADICI. Il a à son actif plusieurs publications et de nombreuses collaborazioni avec des journaux italiens et français.
Livres écrits : A cœur ouvert (1994 Nouvelle Cité éditions) Cette Italie qui m’en chante (collezione – 2005 EDITALIE ) Au cœur des racines et des hommes (collezione – 2007 EDITALIE). ITALIENS 150 ans d’émigration en France et ailleurs – 2011 EDITALIE). ITALIENS, quand les émigrés c’était nous (collezione 2013 – Mediabook livre+CD)